Vin moelleux



Pour accompagner un foie gras ou un fondant au chocolat, quoi de mieux qu'un vin moelleux ? Mais quelles sont donc les particularités d'un vin moelleux ?


Vin moelleux : entre le demi-sec et le liquoreux

  • Un vin moelleux est caractérisé par son taux de sucre résiduel. On considère qu'un vin est liquoreux s'il contient plus de 50 grammes de sucre par litre. Un vin qui contient moins de 30 grammes de sucre par litre est un vin demi-sec. Avec 30 à 50 grammes de sucre par litre, il s'agit d'un vin moelleux.

 

  • Le vin moelleux est le plus souvent un vin blanc. Il conserve un taux élevé de sucre, car le processus de fermentation, qui transforme le sucre en alcool, est arrêté en cours de route. A cet effet, de l'alcool est ajouté directement dans le jus de raisin et stoppe (ou ralentit) le processus. Un vin moelleux est ainsi un vin qui n'a pas achevé son processus de vinification.

 

  • Avec son goût légèrement sucré et très fruité, le vin moelleux représente bien souvent une excellente entrée en matière pour initier les jeunes adultes aux plaisirs de l'oenophile. Ils offrent un bon préambule aux vins légèrement pétillants comme le riesling, qui permet d'aborder ensuite les blancs secs. Les vins rosés, puis rouges, pourront alors être appréciés à leur juste valeur. A l'inverse, dans un menu, le vin moelleux se réserve en principe pour la fin du repas, car il est difficile ensuite de passer à un autre vin... La tradition veut toutefois que le foie gras soit dégusté accompagné d'un vin moelleux type sauternes : les vrais amateurs de vin suggèrent de lui substituer un blanc demi-sec, qui sera moins délicat à gérer pour la suite du repas.